Conakry : clôture du projet d’appui à la réduction de l’instrumentalisation des taxis-motards

Le PNUD en partenariat avec les services  de sécurité routière et les jeunes taxis motos a  clôturé ce jeudi 10 septembre, le projet d’Appui à la Réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociales dans les 5 communes.

Selon le commissaire spécial de Matoto Arafa Camara,  les taxis motos sont devenus un mal nécessaire dans la circulation, « ils n’ont aucun respect envers la police. Une fois arrêter un motard pour l’identification, les autres motos taxis viennent  faire du trouble devant toi dans la circulation. Donc je demande à nos partenaires de nous aider pour que les enfants bénéficient une formation de sensibilisation sur les code de route >>, a souhaité  commissaire Camara.

Interrogé, un conducteur de  taxi moto à  Kaloum Minkael Bangoura affirme,  << La police nous fatigue.  Si tu n’a pas de relation tu ne peux pas exercer ton travail correctement, et s’il y a une structure qui va nous aider pour avoir les documents, moi personnellement je préfère payer 200.000 pour les documents au lieu de payer chaque jour 110.000 aux policiers ».

Sana Djikiné                               

Leave a Response