Guinée: les acteurs se concertent à Conakry autour de la gouvernance foncière.

Dans le cadre de la gouvernance foncière en Guinée, l’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement  (ACORD GUINÉE), en partenariat avec la FAO, l’AFD, l’UE et la Banque Mondiale,  a organisé ce lundi 27 janvier  dans un réceptif hôtelier  de Conakry,  une rencontre d’échanges avec ses partenaires.

Durant  2 jours, il sera question d’échanger sur le processus de réforme foncière engagée par le Gouvernement Guinéen ces dernières années en vue de capitaliser les résultats obtenus dans les différents secteurs  notamment l’aménagement du territoire, mines, urbanisation et sécurisation foncière.  Aussi, il s’agira également  d’établir des systèmes entre les initiatives en cours à savoir  le niveau de la mise en œuvre des deux feuilles de route.

Dans sa narration, le Directeur Pays ACORD GUINÉE, Macky BAH dira que cette rencontre est une occasion de partager les expériences afin de garantir une gouvernance foncière en Guinée dans les secteurs de l’eau, de la pêche et des forêts.

C’est aussi une occasion selon lui, de parler des enjeux et perspectives relatifs au processus de réformes sur le foncier engagé par l’Etat Guinéen, à travers des efforts entrepris avec l’OMVS (organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal).

Parmi ceux-ci, figurent entres autres; la stabilisation des berges, la construction des magasins de stockages et l’accompagnement des producteurs. Il sera en outre question d’élaborer des voies et moyens pour faire face aux changements climatiques et s’engager pour la protection de l’environnement, aujourd’hui menacé dans ces  pays de la sous-région ouest africaine.

« Depuis le retour de la Guinée au sein de l’OMVG en mars 2006, beaucoup d’efforts ont été consentis par l’Etat en partenariat avec cette organisation, notamment dans le cadre de la stabilisation des berges du Bafing, des aménagements hydro-agricoles, l’accompagnement des producteurs en maraîchage, la construction de magasins de stockage des produits agricoles, la protection de l’environnement, l’accompagnement de la pêche continentale et de la pisciculture », indique-t-il.

Et de  souligner aussi que, « la situation foncière a évolué rapidement sous l’influence des facteurs liés au changement de régime politique en Guinée, à l’expansion démographique, à l’augmentation des effectifs du cheptel, à l’élargissement des rapports marchands, à l’apparition d’un marché foncier plus ou moins maîtrisé, au développement des investissements durables en agriculture, l’intensité des activités minières artisanales, semi-industrielles ou industrielles ».

Face à ces défis,  le  directeur Pays ACORD GUINÉE affirme que, « le Gouvernement Guinéen est engagé, depuis 2013, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, sur  un processus de réforme foncière transparent, inclusif et participatif en vue de mieux adapter ses instruments juridiques dans une perspective de sécurité alimentaire viable et durable », a conclu M. Macky Bah

Auteur: Sana Djikiné

 

Leave a Response