Guinée-Présidentielle: lancement du projet d’Appui à la réduction de I’ instrumentalisation et violences Politico-sociales des Taxi-Motards

Après l’étape de N’zérékoré, le gouvernement guinéen et les agences des Nations Unies (UNFPA, OIM et PNUD) ont mis en place ce mercredi 09 septembre dans les 5 communes de Conakry, le projet d’Appui à la Réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociales des jeunes Taxi motards afin d’identifier des problèmes et les propositions de solutions et leurs bonnes intégrations au sein des communautés.

L’objectifs de ce projet est de transformer les jeunes taxis-motards issus de zones conflictogènes en agents de pacification en période électorale (avant, pendant et après les élections); Mettre en place un climat local de gouvernance inspirant  la confiance entre les acteurs (opérateurs, communautés et autorités locales) grâce à des mécanismes d’échanges et de recevabilité.

Cette mise en œuvre  va prévoir  la réalisation de focus group avec les différents acteurs clés dont les jeunes Taxis motards, les femmes filles et les associations de femmes pour recueillir leurs opinions sur les différents problèmes d’instrumentalisation des jeunes de cette corporation.

Selon le 3eme vice maire de Ratoma Elhadj Faya Touré, « la rencontre de ce matin était très importante pour nous parce qu’il parle des taxis motos, si nous connaissons leur utilité, il va s’en dire que nous  connaissons aussi leurs inconvénient. Donc ces conducteurs méritent une formation et une sensibilisation sur les dangers de la route », a affirmé l’élu.

Pour sa part, le chef de quartier de Ratoma centre, Abdoulaye Djibril Dabo,  « c’est un très bon projet, la prolifération de cette activité est devenue très lucrative  pour plusieurs jeunes mais elle a aussi des problèmes. Aujourd’hui nous sommes entièrement à leur disposition pour bien organiser le secteur de taxis moto à la base, comment ça va se faire, il faut connaître le nombre de taxi dans les quartiers,  les photos, les adresses, les casques et où ils devraient garer pour bien prendre les citoyens pour leur destination », a indiqué M. Dabo de Ratoma.

Auteur : Sana Djikiné.

 

Leave a Response