L’ONG ‘’Guinée SOS ON LIVE’’: appelle au soutien à Thierno Talibé Barry, victime d’un cancer au pied droit

Thierno  Talibé  Barry, est un jeune garçon âgé de 12 ans, élève de la 7ème année et  vivant dans le quartier Cosa,  commune de Ratoma, souffre d’une maladie liée à une tuméfaction de cancer au niveau de la jambe droite. Depuis janvier 2019, l’enfant draine cette maladie qui, aujourd’hui,  est parvenue à l’immobiliser.

Au bout de leur souffle, les parents de Thierno Talibé Barry sont amenés à lancer un SOS auprès des bonnes volontés pour sauver la vie du jeune Thierno, le permettant ainsi de reprendre le chemin de l’école.

Sur l’origine de la  maladie, Kadiatou Barry étudiante diplômée sans-emplois  de  l’Institut de Technologies de Mamou, revient sur les circonstances ayant entraînées  cette situation inquiétante.

« Depuis le mois de janvier 2019, il se tordait de douleur au niveau de  son pied droit, mais on pensait qu’il n’y avait pas de problème, et chaque fois, ma maman m’appelait  pour me dire que  ton frère a fait un accident à bord d’un  minibus  mais qu’il  refuse qu’on le touche à l’endroit affecté par le choc. Par la suite, je suis revenue pour aller  avec lui à Coyah pour voir son cas. C’est là que je me suis dite que c’est ne pas une fracture mais je n’ai pas pensé à l’amener à l’hôpital en ce moment. Par contre, je lui ai plutôt amené à l’indigénat afin que ceux-ci fassent leur soin. Mais au finish, j’ai constaté que  la maladie ne faisait que gagner sur le petit puisqu’il n’y avait pas d’évolution en termes de guérison », a-t-elle fait savoir.

Et de poursuivre que, «  je lui ai pris pour l’envoyer dans une  clinique pour procéder à un examen radio. C’est à la suite de cela que le médecin m’a dit qu’il souffre d’un cancer », fait-elle remarquer.

Selon elle, le médecin contacté a fait savoir que le pied de l’enfant devrait aussitôt être amputé,  « c’est le bon moment d’amputer le pied de l’enfant afin qu’on l’envoie à Donka pour une prise en charge », lui aurait conseillé ce professionnel de santé.

Faute de moyens financiers, Kadiatou s’est résolue à trouver d’autres alternatives que de l’amputation, « j’ai dit, je n’ai pas les moyens ni d’appuis quelconques, mais je vais voir autrement car je ne veux pas que mon petit frère perde  sa  jambe. Et ma maman  a pris le petit  pour l’amener en Sierra Léone où durant  4 mois,  rien n’a marché.  À  Kindia également,  c’était le même constat», enchaîne-t-elle.

Devant ce calvaire qui finit par planer un sentiment de désespoir dans toute la famille infortune, Kadiatou ne lâche pas prise et continue à se battre pour apporter un soutien à son petit frère: « nous sommes revenus à Conakry. Un jour, un ami m’a dit comme je n’ai pas les moyens, il faudrait alors lancer un SOS sur Facebook pour avoir l’aide. C’est ainsi que les gens ont commencé à m’appeler pour m’apporter leur soutien en m’envoyer de l’argent: 10.000, 5.000, 25.000 et 100.000 GNF  en fonction de leur moyens eux aussi»,  témoigne  Kadiatou Barry.

Convaincue du rôle que la presse pouvait jouer dans une telle situation qui s’en pire du jour au jour, la jeune étudiante diplômée s’est enfin confiée aux hommes de médias  de son pays le lundi 20 janvier 2020 à Conakry afin de lancer un SOS dans l’espoir d’atteindre le plus grand nombre de personnes, d’institutions nationales et internationales, des ONG locales,  des acteurs de la société civile et du Gouvernement dans son ensemble.

A cet effet, la rédaction du site Cieldeguinee.net propose à toutes et à tous, aux  personnes de bonne volonté qui, de par leur acte philanthropique, pourraient apporter leur soutien, de bien vouloir  appeler aux numéros suivants : +224 622 559 586 /+224 627 535 759.

De son côté, le président du Comité de soutien au petit Thierno Talibé Barry, M. Lansana Diawara appelle à la solidarité et à la mobilisation de fonds,  « nous avons lancé un vaste programme de solidarité au petit Thierno  à l’endroit des partenaires et nous avons adressé un courrier au Directeur Nationale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et à d’autres pour que d’ici la semaine prochaine, nous puissions  élargir les contacts en termes de prise en charge rapide de  Thierno Talibé Barry qui n’a pas jusqu’à présent aucun  soutien financier », a lancé cet humaniste.

Et de poursuivre, « C’est pourquoi, nous,  Comité de Soutien à travers l’ONG ‘’Guinée SOS ON LIVE’’ de M. Bayo Alpha,  Chargé à la mobilisation du soutien à  l’enfant, demandons à une vaste solidarité et de mobilisation de fonds nécessaires à la survie de notre compatriote qui en est dans le besoin »,  a clôturé le président Diawara.

SOS donc pour cet enfant qui n’arrive pas à se déplacer…

Leave a Response