Assainissement de la ville de Conakry : Alpha Condé préside la cérémonie de remise des clés de 56 camions

Assainissement de la ville de Conakry : Alpha Condé préside la cérémonie de remise des clés de 56 camions

Dans le cadre de l’amélioration du cadre de  vie des populations Guinéennes, le gouvernement de la 4ème République à travers son président Alpha Condé et le Fonds Lives ans Livelihoods (LLF) ont procédé ce mercredi 31 mars à Conakry, à la remise officielle d’une flotte de 56 camions d’assainissement pour répondre aux défis posés par la croissance urbaine rapide dont la conséquence environnementale est la dégradation.

Ce projet d’assainissement de Conakry vise à améliorer la sécurité, les conditions environnementales et sociales dans la ville, en fournissant par exemple un meilleur accès à un système de collecte durable des ordures et en protégeant l’environnement par un meilleur traitement des déchets au niveau de la décharge publique. L’achat de ces camions a été effectué grâce aux 54 millions de dollars américains alloués à l’ensemble du projet d’assainissement de Conakry.

Dans son discours de circonstance, la ministre du Plan et du Développement Economique Hadja Kanny Diallo, dira; ” ce projet est destiné à créer dans la ville de Conakry, les conditions nécessaires pour le drainage des eaux pluviales, l’assainissement des eaux usées, la collecte, le ramassage et le traitement effectif des déchets solides à travers notamment la réhabilitation de la décharge de la Minière et de Coronthie”.

Et de poursuivre ; « Inscrit au programme national d’investissement 2016-2020, ce projet contribue à la réalisation du plan national de développement économique et social (PNDES) à travers son pilier trois (3). Outre les 56 camions que nous réceptionnons ce jour, les activités programmées dans le cadre de ce projet avant fin 2022, date limite de clôture, comprennent les volets ci-après : la fourniture de quatre (4) engins lourds pour la gestion des ordures à la décharge de la Minière, la fourniture de 20 000 poubelles, la construction de 56 kilomètres de canaux primaires, secondaires et tertiaires en béton armé et la réhabilitation de deux (2) stations de bout de vidange de 250 mètres cubes par jour », a affirmé la ministre Mama Kanny Diallo.

De son côté, le ministre d’Etat en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Elhadj Papa Koly Kourouma, a tout d’abord remercié le gouvernement et les partenaires pour l’acquisition de ces camions en faveur l’ANASP et rassure que ces outils de travail seront judicieusement utilisés pour le bonheur des populations guinéennes.

Pour sa part, le président Alpha Condé présent à la cérémonie a indiqué : « Lorsque le président Erdogan est venu en Guinée, il a dit que Conakry, ce n’est pas une ville. J’ai été en Namibie, les rues sont aussi propres que dans nos maisons. Notre ambition est de rivaliser avec la Namibie. C’est pourquoi nous allons doter désormais de leur autonomie, toutes les directions chargées de différents services. Car, si vous donnez des contrats de performance aux gens, il faut leur permettre de travailler. Notre administration a de très mauvaises habitudes, nous sommes lents et les études ne se font pas vite. Ce n’est pas l’argent qui manque, c’est notre incapacité de faire rapidement les projets. Car, non seulement les ministres eux-mêmes ne se donnent pas à fond à la tâche, mais ils ne contrôlent pas leurs cadres. C’est pourquoi je dis désormais, chaque ministre qui donnera un dossier à un cadre, il doit lui donner un délai court et ce délai doit être respecté. Nous avons beaucoup de financements dans l’eau et dans les routes. Mais ces financements sont retardés parce que les ministres ont été incapables de s’entendre pour désigner les membres de la commission chargée de financer les gens déguerpis. Nous allons mettre fin à tout cela », indique-t-il avant de poursuivre,

« Gouverner autrement, c’est obligé les ministres à travailler, les cadres à travailler et celui qui n’honorera pas son contrat de performance, partira. Nous voulons que désormais, la Guinée puisse se comparer aux pays africains qui ont les meilleures pratiques de gouvernement afin que nos populations bénéficient largement des avantages qu’on nous donne. », a déclaré le président Alpha Condé.

Sana Djikinè

 

La Rédaction