Candidat à la présidence de la FEGUIFOOT, KPC «déplore les scandales qui ont mis à mal la crédibilité de la Fédération »

Candidat à la présidence de la FEGUIFOOT, KPC «déplore les scandales qui ont mis à mal la crédibilité de la Fédération »

Discours du Président du Hafia Football Club , lors du point de Presse :

Déclaration de candidature de Kerfalla CAMARA à la présidence de la FGF (1er mars 2021)

Chers collègues et amis présidents des clubs de football professionnels et amateurs,
Messieurs les présidents des ligues régionales de football,
Mesdames et Messieurs les membres de la grande famille sportive Guinéenne,
Mesdames et Messieurs les journalistes représentant la presse écrite et audiovisuelle,
Distingués invités ;

Je souhaite en premier lieu vous remercier d’avoir été si nombreux à répondre spontanément à mon invitation, alors que le sujet de notre rencontre ne vous avait pourtant pas été officiellement notifié.

Sachez, pour couper court à un suspense, que le sujet concerne le devenir de notre football national et plus précisément le sort de la Fédération Guinéenne de Football, dont le mandat de l’équipe dirigeante actuelle est échu depuis hier, 28 février 2021.

Je veux aujourd’hui vous dire quelques mots de ma perception de la gestion de la Féguifoot et de son mode de gouvernance ; mais aussi et surtout vous exposer ma vision d’avenir à propos du football national.

Les observateurs avertis de la scène footballistique que vous êtes, savent que j’ai été pendant une année environ Président de la Ligue Guinéenne de Football Professionnel et vice-président de la Féguifoot…

Vous n’ignorez pas non plus que j’ai démissionné de ces deux mandats il y a près de trois ans pour manifester mon profond désaccord face au choix de gestion centralisée, autoritaire et opaque du président de la fédération : ne laissant aucun espace d’expression et d’initiative à la Ligue qui s’est ainsi trouvée marginalisée et privée de toute autonomie dans son fonctionnement…

Nous sommes tous des Guinéens amoureux de notre pays qui souhaitons en véhiculer la meilleure image possible à travers le monde. Et le football constitue à cet égard, comme vous le savez, un formidable vecteur de communication à condition qu’il soit géré et administré dans cette perspective… Or force est de constater que nous sommes bien loin du compte aujourd’hui :

En effet, nous avons eu à subir récemment l’humiliation d’une disqualification par la CAF de nos U-17 pour une sombre affaire de falsification des dates de naissance de nos jeunes joueurs inscrits par la Féguifoot pour disputer la CAN de cette catégorie d’âges ;
sachant que notre Equipe Nationale U-17 est suspendue au moment où je vous parle, car nous sommes toujours en train de payer le prix de la sanction infligée à la Féguifoot.

Nos jeunes sont par ailleurs totalement ignorés par une Féguifoot qui n’a jamais pris la peine de mettre en place un quelconque plan de formation, ni même d’organiser des compétitions – minimes, cadets et juniors – dignes de ce nom, pourtant nécessaires au parcours sportif d’un jeune footballeur destiné à nourrir nos clubs et le Syli national…

Au chapitre des humiliations, nous avons dû également essuyer dernièrement l’affront de voir le candidat officiel de la Guinée invalidé par la Commission de Gouvernance de la CAF, pour le mandat qu’il briguait au sein du prestigieux Comité-exécutif de la Confédération africaine de football…

Et je ne veux pas, au-delà de ce que je viens de mentionner, rentrer dans les détails de tous les scandales déplorables qui ont récemment mis à mal la crédibilité de notre Fédération…

Je prétends haut et fort chers amis, que nous méritons mieux que cela : oui, notre Guinée vaut beaucoup mieux que cela. Car ce n’est pas cette 3ème place au CHAN 2021 – performance certes louable et dont l’unique mérite revient à la Ligue professionnelle, dont tous les joueurs sont issus – qui peut à elle seule nous satisfaire et nous conduire à valider le bilan de la Fédération sortante.
La performance du CHAN est de mon point de vue un arbre qui cache la forêt de nos insuffisances ! Nous ne pouvons pas en effet oublier que la Féguifoot a totalement failli à ouvrir les nombreux chantiers essentiels au développement de notre football !!

Voilà pourquoi je saisis aujourd’hui l’opportunité de vous annoncer ma candidature à la présidence de notre « maison Féguifoot », en promettant de tout faire pour que nous puissions reconquérir enfin la place que nous méritons : en phase avec les aspirations de la famille du football Guinéen.

Je m’engage à initier dès mon élection, avec l’appui de l’équipe homogène qui m’accompagnera, des réformes profondes que tous les amateurs de football Guinéens appellent de leurs vœux.
Ainsi mon programme répondra à notre volonté concordante à tous, qui est de voir notre football briller de nouveau de tout son éclat : un programme articulé sur les cinq axes majeurs suivants ;

=> Gouvernance, Formation, Professionnalisation, Infrastructures, Patriotisme…

Je ne suis pas là pour développer tout de suite devant vous ces cinq axes ; mais je ne doute pas que nous aurons prochainement d’autres occasions d’en débattre ensemble dans les moindres détails.

Je me limiterai donc aujourd’hui à vous dire que je veux être le Président qui portera de tels projets à la tête de la Féguifoot, aux côtés de mes collègues et amis dirigeants de clubs et Associations affinitaires à travers une gestion participative: des projets nobles centrés sur les intérêts du football Guinéen et visant à sa prospérité.
Je vous remercie encore une fois, Mesdames et Messieurs, pour votre présence et votre soutien ;
et nous nous tenons naturellement à votre entière disposition pour répondre à toutes vos questions.
Je vous remercie.

La Rédaction