Faune-Biodiversité : les acteurs se concertent à Conakry pour la gestion du Parc National du Haut Niger.

Faune-Biodiversité : les acteurs se concertent à Conakry pour la gestion du Parc National du Haut Niger.

Ce jeudi 20 août 2020, l’ONG ‘’ Green Transformation 2050’’ en abrégée GT-2050, a tenu à Conakry  en étroite collaboration avec ses partenaires, un atelier autour du thème : gestion participative de la biodiversité du Parc National du Haut Niger de Faranah.

L’évènement a connu la participation de plusieurs acteurs intervenant dans le secteur de l’Environnement, notamment les cadres de la Direction Nationale des Eaux et Forêts, ceux de l’Office Guinéen des Parcs et Réserves, d’autres organisations non gouvernementales(ONG)  mais aussi des acteurs de la Société Civile Guinéenne.

A en croire nos confrères de la radio web www.radioenvironnementguinee.org,  l’objectif visé par la rencontre était la mise en place d’un projet de préservation des espèces de faune sauvage au niveau du Parc National du Haut Niger de Faranah, en Haute Guinée.

Ainsi, le coût global du financement du projet serait élevé à hauteur de 733 millions de francs guinéens.

Par ailleurs, il faut noter que la République de Guinée est présentée, selon les spécialistes, comme, « une plaque tournante de la criminalité faunique en Afrique de l’ouest », où, « plus de 130 chimpanzés, 10 bonobos, des lamantins…auraient été illégalement exportés dans le monde entre 2007 et 2012.

La rédaction

 

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 8 =