FEGUIFOOT: Faux archi faux, il n’a jamais été question de retrait d’ Antonio Souare

FEGUIFOOT: Faux archi faux, il n’a jamais été question de retrait d’ Antonio Souare

Après avoir manoeuvré à l’échelle internationale (TAS, FIFA et à la CAF) pour empêcher celui qui en moins de 5 ans à rendu la fierté au football guinéen , l’union des ennemis du football guinéen n’est manifestement pas prête à arrêter sa satanique démarche dont l’ultime mission n’est autre qu’enfosser notre football dans le trou.

Comme vous l’aurez sans doute remarqué, les réseaux sociaux et certains sites ont malheureusement mordu à l’hameçon du gros montage fait à dessein pour mentir à l’opinion.

La grosse machine déployée pour polluer l’opinion faisant état d’une injonction du Président de la République sur un retrait de la candidature de Antonio Souare a été distillée. Pour réussir ce mensonge de la décennie, ils ont mis à contribution certains complices non pas les moindres.

Or il n’a jamais été question d’une instruction venant de la présidence. Faux et Archi faux, le Président Alpha Condé n’a jamais eu un entretien téléphonique avec la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura. D’ailleurs cette institution ne fonctionne pas ainsi. mensonge n’est autre qu’un piège tendu qui est heureusement tombé comme un château de sable après l’entretien que le locataire de sekoutoureya et le patron du football guinéen ont eu ce soir.

Quelle méchanceté ??? Quelle bassesse ???

Pire des approches avec des promesses (voiture villa) ont été proposées au Président de la Commission Électorale de la Fédération Guinéenne de Football pour recaler Antonio Souare ont été faites sans succès. Face à cet échec devant un désespoir, le conglomérat des ennemis du football ont tenté l’ultime piège.

Mentir et polluer l’opinion avec ce grossier mensonge. Sachant qu’il n’a jamais été cas de sanction de la part de la FIFA, mais plutôt un règlement consensuel, le désespoir a poussé les amis de circonstance (les amis du mal ) à balancer dans l’opinion un tissu de mensonge pour empêcher l’enfant de Wondima, fierté incontestable dans l’histoire du football guinéen à briguer le deuxième mandat qui sans aucun doute mettra la Guinée sous le toit du continent.

Le peuple fière de la Guinée tend la main à son fils pour continuer la mission à la feguifoot et l’appel de la nation ne se refuse pas. Rendez vous le 14 mai pour le sacre du fils patriote Antonio Souare.

La Guinée n’epousera pas l’ingratitude en ejectant son fils qui s’est sacrifié pour la digne mission d’aider les jeunes à travers le football et cela se traduit par l’adhésion des membres statutaires qui ont à moult reprises montré au yeux du monde que les desiderata des amis du mal ne passera pas par eux.

Le football guinéen se conjuguera avec Antonio Souare les 4 prochaines années à la souffrance des esprits malsains.

Par Firawa.

La Rédaction