Matam/Humanitaire : les lauréats de l’examen d’entrée en 7ème année et ceux du BEPC session 2020, reçoivent un don de kits scolaires.

Matam/Humanitaire : les lauréats de l’examen d’entrée en 7ème année et ceux du BEPC session 2020, reçoivent un don de kits scolaires.

Au total, 10 kits composés de sacs d’écoliers garnis de fournitures scolaires ont fait l’objet de don aux heureux bénéficiaires par la commission socioculturelle de la commune de Matam.  C’est madame Djènè Condé, l’une des responsables de ladite commune qui a procédé à la remise de ces kits scolaires, composés de sacs, de stylos, de cahiers,(…), ce samedi 24 avril 2021 dans les locaux de la Direction Communale de l’Education de Matam.

Dans sa communication, la structure donatrice par la voix de madame Djènè Condé, vice maire de Matam revient sur les motivations de cette initiative.

« Nous sommes là aujourd’hui pour faire la remise des kits scolaires aux lauréats lors des différents examens d’entrée en 7ème et 10 ème année session 2020, au compte de la commune. C’est un devoir pour nous de le faire parce qu’on ne peut pas parler de développement d’un quartier où d’une nation sans parler du système éducatif car sans la formation on ne peut pas être là aujourd’hui et surtout que l’éducation à la base relève de l’école primaire.  Qui parle d’éducation fait allusion à la base et cette base relève de la commune c’est pourquoi nous avons fait ce don composé de sacs, de stylos, de cahiers, (…) pour pouvoir les encourager à faire mieux et c’est le lieu de remercier le Maire de Matam qui nous a facilité la situation car nous relevons de cette commune », a-t-elle indiqué.

Parlant de leur objectif, dame Condé affirme : « notre objectif c’est de voir une concurrence entre les élèves pour que les enfants puissent faire mieux. L’objectif même était axé uniquement sur les filles parce que le taux des filles est très minime, nous voulons qu’il soit au haut niveau. Nous avons voulu faire au mois de mars mais compte tenu de plusieurs choses donc du coup on a généralisé au niveau de la commune pour les différents examens », a déclaré Mme la vice maire de Matam.

Quant à M. Ousmane Oularé, Chargé des examens à la commune de Matam, cette démarche vise à améliorer la qualité de la formation des enfants.

« Nous ne sommes pas surpris parce que ce n’est pas leur première, ils ont toujours investi dans le cadre de l’encadrement, de l’encouragement et la mobilisation des jeunes élèves. C’est pour nous un motif réel de satisfaction », a-t-il laissé entendre.

A l’image de la structure donatrice, M. Ousmane Oularé exhorte d’autres à en faire autant pour, selon lui, ” préparer l’élite de demain”.

« Si à l’image de cette structure-là, toutes les autres structures faisaient la même chose, nous venons vers la culture de l’élite, l’élite ça se cultive, ça se prépare et pour préparer l’élite il faut un encadrement sérieux, l’encadrement passe toujours par la création de certaines bases et cette base c’est ce que la structure est en train de faire maintenant. Si l’école, les délégations scolaires et autres structures faisaient la même chose pour encourager nos jeunes élèves, je crois que nous allons parvenir à la mise en place d’une base solide de l’élite de demain.  Et j’invite les autres élèves à être dans le même cadre comme ceux qui sont récompensés ici aujourd’hui », a-t-il a affirmé.

Diakité N’nah Binty, bénéficiaire de ce don : « je suis à la fois contente et fière parce que tout mon effort fournis l’année dernière pendant le confinement n’a été pour rien. En plus de celui-ci, mon école d’origine, à la suite de mon résultat, m’avait aussi donné les cadeaux pour m’encourager d’avantage à réussir au bac aussi », a laissé entendre N’Nah Binty.

Sana Djikiné

 

La Rédaction