13.5 C
New York
samedi, avril 13, 2024

Buy now

- Advertisement -

Manif du SPPG: au moins 7 journalistes interpellés à la devanture de la maison de la presse dont le DP Minkael Barry du site leverificateur,net

C’est suite à un appel à manifestation projeté  par le Syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG) ce jeudi 18 janvier 2024 que certains journalistes ont été mis aux  arrêt à la devanture de la maison de la presse, sise à la minière par des éléments des forces de défense et de sécurité qui étaient installés devant le passage à piétons.

Selon les informations recueillies à travers un de nos journalistes,  ces  journalistes étaient venus comme chaque matin pour travailler et suivre les conférences hebdomadaires comme d’habitude. Regroupés devant le portail fermé par les hommes en uniformes, ces journalistes ont été finalement interpellés et conduits à la gendarmerie de Madina pour les interrogatoires en attendant l’arrivée de leurs avocats respectifs, précisent les mêmes sources.

Un des journalistes placé en garde à vue, revient sur  les circonstances de leur interpellation.

« J’étais  avec une consœur comme d’habitude le matin, nous nous retrouvons pour venir mettre à jour nos différents sites d´informations. Et ce matin nous sommes venus trouvés le portail fermé, quand on a tapé, les forces de l’ordre sont venus nous mettre aux arrêts sans aucune explications et ils nous ont conduit à la gendarmerie de Madina derrière le pont pour nous soumettre à un interrogatoire à l’absence de nos avocats. Nous attendons la présence de nos conseillers juridiques », précisé le journaliste.

Pour sa part de vérité,  la journaliste présente à cet endroit confie:  « On est venu le matin, on a dépassé les gendarmes stationnés qui étaient postés derrière la cour de la maison de la presse. Arrivé au niveau du portail de la maison des journalistes,  la porte était déjà fermée nous avons tapé.  C’est là que les gendarmes sont venus nous mettre aux arrêts » a déclaré la journaliste.

A noter que, parmi les journalistes injustement interpellés, il y a Minkaelou Barry du site leverificateur, Djiwo Bah du site libreAfrik, Foulamory Bah du journal lecourrier de Conakry, Naby Laye Camara de Djoma, Mohamed Émile Soumah de  Kaback TV, Djeli Mady Kouyaté d’Évasion et Sâa  Alou Yombouno de Kaback également.

Sana Sylla.

 

Related Articles

Rester connecté

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

A LA UNE